Le Syndicat Canadien de la Fonction Publique sugère d'intégrer une clause anti-punaise de lit aux conventions collectives.

publié le 11 févr. 2016 à 22:31 par Marc Tardif
Sur son site web, le Syndicat Canadien de la Fonction Publique suggère d'intégrer une clause anti-punaise de lit aux conventions collectives.

On suggère comme exemple d'ajouter une clause du genre:  

"Si un employé, en exécutant ses tâches régulières, attrape des poux, la gale, des punaises des lits, une conjonctivite ou la teigne et que cette condition nécessite un traitement, une éradication ou des médicaments pour lui-même ou sa famille immédiate, l’employeur rembourse, sur présentation des reçus, tous les coûts raisonnables entraînés par ce traitement qui ne sont pas couverts par le régime d’avantages sociaux de la convention collective."  ( source: http://scfp.ca/punaises-des-lits - 2016-02-12 ) 

Cette clause pourrait aider grandement le personnel à avoir moins peur de travailler lorsque leur milieu de travail subi une invasion de punaises de lit.    

Comments